CISR - Canadian Institute for Synchrotron Radiation / ICRS - Institut Canadien du Rayonnement Synchrotron

About the CISR

The Canadian Institute for Synchrotron Radiation (CISR) was formed in 1989 as a national organization to promote synchrotron radiation research and development. Its mission includes coordinating, encouraging and supporting synchrotron radiation users in Canada’s university, government and industrial communities.

Synchrotron radiation is the light produced when an extremely high-speed beam of charged particles (such as electrons) is bent in a magnetic field. This light covers the range of the electromagnetic radiation spectrum from infrared to gamma rays, and it is modern technology’s best available source of X-rays.

Synchrotron radiation is a tool with many uses, and with many advantages over other technologies. Today, over 100 senior Canadian researchers are using synchrotron radiation, and this number is growing rapidly. Unfortunately, the competition for time on synchrotrons is also growing, and access is increasingly difficult to obtain.

CISR believes that improved access to synchrotron radiation is crucial for Canada to remain competitive.

L'ICRS

L'Institut Canadien de Rayonnement Synchrotron (ICRS) a été formé en 1989 comme organisation nationale consacrée à l’avancement de la recherche et du développement du rayonnement synchrotron. Les objectifs de l’organisation comportent la coordination, le support et la liaison avec les chercheurs dans les universités, le gouvernement et les industries du Canada.

Le rayonnement synchrotron est la lumière produite quand un faisceau de particules chargées (électrons par exemple) accéléré à haute vitesse est soumis à un champ magnétique qui le fait changer de direction. La lumière synchrotron est émise dans toute la gamme du spectre du rayonnement électromagnétique (de l'infra-rouge jusqu'aux rayons-X durs). Le rayonnement synchrotron est la source de rayons-X la plus performante qui soit.

Le rayonnement produit par un accélérateur synchrotron est un outil de recherche offrant de multiples usages et des avantages substantiels par rapport à d’autres technologies. Aujourd’hui, plus de 100 grands chercheurs canadiens utilisent le rayonnement synchrotron et ce nombre croit rapidement. Malheureusement, la demande pour accéder les synchrotrons est aussi en croissance, et il devient de plus en plus difficile pour les chercheurs canadiens d’effectuer leurs projets de recherche sur ces accélérateurs.